MARITES CARINO @ oboro

Marites Carino, Handshack. Photo: Remai Modern, 2019
Marites Carino, Handshack, 2019. Photo: Remai Modern

« Handshack »
Performance 11 mai 13h | May 11, 1PM

oboro.net

Dans ce monde de communication instantanée, notre premier contact avec les personnes est souvent virtuel, que ce soit via Internet, par téléphone, par SMS ou par courrier électronique. Toute la journée, nous balayons les écrans, tapons sur les claviers et les touches. Notre utilisation excessive de l’électronique réduit les opportunités quotidiennes de contact humain et diminue notre capacité à être présent lorsque face à face.

Handshack est une installation interactive qui invite la connexion humaine. Cette pièce intime capte des rencontres franches et en temps réel entre deux étrangers qui se connaissent uniquement par le toucher. À partir de la poignée de main comme point de départ, les conversations tactiles à l’aveugle sont transformées en chorégraphies inattendues.

En collaboration avec le Festival Accès Asie

 

Forte de son expérience en danse et en journalisme, Marites Carino combine sa passion pour l’art chorégraphique et le cinéma en produisant des courts métrages inventifs sur la danse. Originaire de Saskatoon, SK, et basée à Montréal, QC, où elle a été pendant plus de dix ans, elle a été rédactrice en danse de l’hebdomadaire culturel Montreal Mirror. Elle aime raconter les histoires des gens, et en particulier de ceux qui utilisent l’art pour surmonter les obstacles, comme dans tremor, un projet collaboratif d’un an qui a été créé avec un groupe de personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Ses films primés ont été projetés dans de nombreux festivals nationaux et internationaux. Dans ses temps libres, elle danse lentement sur de la musique rapide, fait du vélo, prend des photos et écrit sur elle-même à la troisième personne.

maritescarino.com

In this world of instant communication, our first contact with people is often virtual, either through the Internet, telephone, texts or e-mail. All day we swipe screens, type on keyboards and punch buttons. Our overuse of electronics reduces daily opportunity for human contact and diminishes our ability to be present when face-to-face.

Handshack is an interactive installation that invites human connection. This intimate piece captures candid, real-time encounters between two strangers who get to know each other solely through touch. Using the handshake as a starting point, blind tactile conversations are twisted into unexpected choreographies.

In collaboration with Festival Accès Asie

 

With a background in dance and broadcast journalism, Marites Carino combines her passion for dance and film through her inventive dance shorts. For more than a decade she was the dance editor at the cultural weekly the Montreal Mirror. She enjoys telling people’s stories, and particularly those who use art to overcome obstacle, like in tremor, a year-long collaborative project that was created with a group of people with Parkinson’s. Her award-winning works have screened at numerous international festivals and art spaces. In her spare time, she dances slowly to fast music, cycles, snaps photos and writes about herself in the third person.

maritescarino.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s