VALIE EXPORT @ vox

Valie Export, Stand up. Sit down, 1989 (étude). Permission de l'artiste et Center/Lentos Kunstmuseum Linz
Valie Export, Stand up. Sit down, 1989 (étude). Permission de l’artiste et Center/Lentos Kunstmuseum Linz

« Recherche – Archive – Œuvre »
15 février — 27 avril | February 15 — April 27
Vernissage 15 février 17h | February 15, 5PM
centrevox.ca

Commissaire : Sabine Folie

 

Recherche – Archive – Œuvre inclut des œuvres majeures de l’artiste. Elles sont ici mises en relation avec des documents d’archives – notamment des ébauches, des lettres, des photos et des notes – qui révèlent de manière inédite le processus créatif de VALIE EXPORT. Survolant cinq décennies de pratique artistique, l’exposition confirme la richesse et la grande diversité de cette dernière : elle traite autant de notre tendance à penser et à agir en usant de dichotomies – culture/nature, masculin/féminin, par exemple – que de notre façon de situer les individus dans le monde – et principalement les femmes – en les inscrivant au sein d’un corps social (construit), qui trouve notamment sa matérialisation dans la ville telle que nous la bâtissons.

 

L’artiste autrichienne VALIE EXPORT est considérée comme une figure notoire dans les domaines de l’art conceptuel, de la performance et du cinéma. Active depuis les années 1960, elle a influencé, jusqu’à aujourd’hui, plusieurs générations d’artistes émergents grâce à ses œuvres phares à la fois féministes et critiques envers les médias. Cette exposition monographique s’inscrit dans un programme de recherche initié par VOX en 2005, visant à réexaminer des pratiques significatives à partir d’un important corpus d’œuvres encore jamais présenté à Montréal.

Dès le début de sa carrière, VALIE EXPORT a abordé diverses problématiques propres à une société de plus en plus médiatisée en mettant en question ses fonctions, ses principes directeurs et ses mécanismes de communication. Au-delà de certains films canoniques – tels que TAPP und TASTKINO (TAP and TOUCH Cinema), 1968, ou Aktionshose: Genitalpanik (Action Pants: Genital Panic), 1969 –, l’artiste a élaboré, au fil des années 1970, 1980 et 1990, une pratique réflexive et politique soulignant la tension qui existe entre l’individu et la société. Ce faisant, elle a simultanément exploré les limites de ce qui peut être vu et de ce qui peut être dit, puis établi des liens outrepassant les frontières disciplinaires de champs de recherche en apparence disparates.

Curator: : Sabine Folie

 

Research – Archive – Œuvre includes important works by the artist and combines them with archival material such as sketches, letters, photos and notes, documenting EXPORT’s creative process in a unique way. Stemming from five decades and illustrating the diversity of subjects in her practice, they range from dealing with society‘s thinking and acting in dichotomies—culture/nature, masculine/feminine, etc.—to locating the human—above all female—subjects in the world, within a (constructed) social body that notably finds its materialization in the built city.
Austrian artist VALIE EXPORT is considered one of the most important figures in the fields of Conceptual Art, performance and film. Active since the 1960s, she continues to have an ongoing influence on generations of up-and-coming artists with her seminal feminist and media-critical works. This monographic exhibition is part of a research program initiated by VOX in 2005, revisiting major artistic practices, here with a significant body of work that has never been presented in Montreal.

From the beginning of her career, VALIE EXPORT has been addressing the issues of an increasingly mediatized society and questioning its functions, guiding principles and mechanisms of communication. Beyond her most canonical works—such as TAPP und TASTKINO (TAP and TOUCH Cinema), 1968 or Aktionshose Genitalpanik (Action Pants: Genital Panic), 1969—the artist created a rich media-reflexive and political œuvre well into the 1970s, 1980s and 1990s, directing attention to the tension between the individual and society. In the process, she simultaneously explored the limits of what can be seen and said, and created connections across disciplinary boundaries, between seemingly disparate research areas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s