GROUPE @ ave

Ariane Fairlie, Gold Shiver
Ariane Fairlie, Gold Shiver, 2018

« Le transcendental dans l’art »
6 décembre — 16 janvier | December 6 — January 16
galerieave.ca

Artistes : Marie Chloé Duval, Catherine Boisvenue, Marc Knowles, Camille Lacasse, Sébastien Gaudette, Ariane Fairlie, Maude Thibault Morin, Ann Karine Bourdeau Leduc, Marilyne Bissonnette et Florence-Ariel Tremblay

 

« An artist standing before a blank canvas puts up his brush, no one —
not even himself — can know ahead of time what the result will be. »

— Henri Bergson

 

Transcender, c’est passer à quelque chose d’autre. C’est arriver à un contact avec l’inconnu, assumant l’incertitude du fait que ce qu’on ne connait pas n’est pas forcément inexistant. La transcendance est ce qui ne peut pas être réduit à la pure matérialité des choses en elles-mêmes ; il s’agit du sens métaphysique de ce qui n’est pas visible, tout en demeurant présent.

Transposée dans l’art, la transcendance se reflète dans l’artiste qui essaie l’impossible. Le créateur et la créatrice qui veulent aller plus loin, qui tentent de comprendre et de traduire ce qui existe au-delà du palpable. L’art transcendant ne sait pas où il est capable d’arriver, mais se lance sans frein vers l’inexploité. Ce processus d’exploration s’ouvre aux potentiels déroulements qui ne se connaissent pas en amont, mais qui se dévoilent au fur et à mesure qu’ils se produisent.

La transcendance se manifeste ainsi dans chaque partie de la création, dans le propre processus de la quête vers le visible au-delà du visible.