RENÉE LAVAILLANTE @ d.-schofield

Renée Lavaillante, Charbonner à l’aveugle, n˚ 3. Photo : Éliane Excoffier
Renée Lavaillante, Charbonner à l’aveugle, n˚ 3, 2018. Photo : Éliane Excoffier

« Charbonner à l’aveugle »
17 novembre — 11 janvier | November 17 — January 11
Atelier Daigneault-Schofield : 2126 Rachel Est

La série Charbonner à l’aveugle inaugure, vers 2000, un long cycle de travaux réalisés selon des protocoles, des paramètres, des hasards ou des limites imposées. Il s’agit ici de couper, à l’aveugle, le papier au couteau, et d’épingler plusieurs de ces papiers au mur. Ensuite, guidée par la main gauche qui explore tout l’espace du support, de placer, sur chacune des feuilles, et toujours les yeux clos, cinq enchevêtrements au pastel.

 

Renée Lavaillante vit et travaille à Montréal. Elle se consacre à la pratique du dessin depuis les années 1980. Elle a présenté une trentaine d’expositions personnelles au Québec, en France, en Corée du Sud et en Italie, et elle a participé à des expositions de groupe au Québec, au Canada, en Grande-Bretagne, en France, en Italie et en Belgique. Elle a participé, en 2013-2014, à l’exposition Les matins infidèles, au Musée National des Beaux-Arts du Québec. Elle a obtenu plusieurs résidences à l’étranger et, en 2010-2011, elle a réalisé des vidéos de dessin. Une monographie sur son travail a paru en 2016 aux éditions Occurrence-Sagamie, avec un texte de Nathalie Miglioli.