AMY SCHISSEL @ patrick mikhail

Amy Schissel, Hyper-Atlas, studio view, 2018
Amy Schissel, Hyper-Atlas, 2018

« Hyper-Atlas »
10 novembre — 31 décembre | November 10 — December 31
Vernissage 10 novembre 14h | November 10, 2PM
patrickmikhail.com

Hyper-Atlas comprend une installation représentant une « carte du monde » faite à la main, d’une longueur de 90 pieds, réalisée avec du matériel de dessin traditionnel, qui ne cessa de croitre durant 14 mois. L’exposition comprend également une série de nouvelles peintures sur papier. Ensemble, ils poursuivent les explorations de Schissel dans la création d’un langage hybride reliant le langage traditionnel de la peinture/du dessin et les modes de représentation numérique.

Le travail de Schissel tente de combler le fossé entre les espaces des monde physique et en ligne. En partant de l’idée de réalité augmentée, elle croit que tous les espaces physiques, géographiques sont « interpénétrés » d’information et que, par conséquent, tous les espaces physiques sont déjà des espaces d’information. Ces abstractions linéaires, ressemblant à des cartes à plusieurs couches cherchent à représenter l’architecture de relations spatiales en évolution rapide dans le monde numérique et physique.

 

Originaire du Canada, Amy Schissel est actuellement basée près de Pittsburgh, en Pennsylvanie, en tant que professeur adjointe de peinture à la West Virginia University. Elle a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en beaux-arts de l’Université d’Ottawa et est lauréate de nombreux prix et bourses dont la bourse Joan Mitchell de peinture et de sculpture en 2016, le Prix de l’artiste émergent de la RBC en 2014, en 2011, a été finaliste du Concours de peinture canadienne RBC et du prix de la Fondation Brucedo Fine Arts. Elle a exposé au niveau international et donné des conférences sur son travail à Halifax, Toronto, Ottawa, Pittsburgh, Los Angeles, Chicago et New York. Son travail se trouve dans les collections du West Virginia Museum of Fine Art; Affaires mondiales Canada (ambassade de Bruxelles, consulat de Nouvelle-Zélande); Université de Bruxelles; Musée des beaux-arts de Gotland; Collection d’art de la ville d’Ottawa; Banque d’œuvres d’art du Conseil des Arts du Canada; et de nombreuses collections privées et d’entreprise internationales. Schissel est lauréat de la bourse de la Fondation Joan Mitchell Foundation Peinture et Sculpture 2016 et a été finaliste au RBC Canadian 2011 Concours de peinture.

Hyper-Atlas features a 90-foot-long, hand-made, “map of the world” paper installation created with traditional drawing materials (graphite, charcoal, acrylic, ink), which grew in length over the span of 14 months. Also included in the exhibition is a suite of new paintings on paper. Together, they continue Schissel’s explorations into the creation of a hybrid language that bridges the traditional language of painting/drawing and modes of digital representation.

Schissel’s work attempts to bridge the gap between spaces we see and navigate in the physical world and those we see and navigate in the online world. Taking from the idea of augmented reality, she believes every physical, geographical space is “interpenetrated” with information — therefore, all physical spaces are now also informational spaces. These linear, map-like, many-layered abstractions seek to represent the architecture of rapidly changing spatial relationships in both the digital and physical world.

 

Originally from Canada, Amy Schissel is based near Pittsburgh, PA where she is an Assistant Professor of Painting at West Virginia University. She earned a BFA and MFA from the University of Ottawa and is the recipient of numerous awards including: 2016 Joan Mitchell Painting and Sculpture grant; 2014 RBC Emerging Artist Award; 2011 RBC Canadian Painting Competition finalist; and Brucebo Foundation Fine Arts Award. She has exhibited internationally and has lectured about her work in Halifax, Toronto, Ottawa, Pittsburgh, Los Angeles, Chicago, and New York. Her work can be found in the collections of the West Virginia Museum of Fine Art; Global Affairs Canada (Embassy of Brussels, New Zealand Consulate); University of Brussels; Gotland Museum of Fine Art; City of Ottawa Art Collection; Canada Council Art Bank; and numerous international private and corporate collections. Schissel is the 2016 Joan Mitchell Foundation Painting and Sculpture Grant award winner, and was a finalist in the 2011 RBC Canadian Painting Competition.