JANIE JULIEN-FORT @ occurrence

Janie Julien-Fort, L'amorce (trace), 2018, impression jet d'encre
Janie Julien-Fort, L’amorce (trace), 2018

« L’amorce »
12 octobre — 10 novembre | October 12 — November 10
Vernissage 12 octobre 17h | October 12, 5PM
occurrence.ca

De quoi parle-t-on ?
De chutes. De chutes et d’amorces.

Tu en as beaucoup ?
J’en ai des boîtes et des boîtes. Elles attendent.

Quels mots tu utilises pour évoquer ton travail ?
Il y a évanescence, disparition, apparition, lumière.
Empreinte.
Accident.
Et puis il y a les choses qu’on décide de ne pas dire.

Et ce qu’on décide de ne pas montrer ?
Oui. Parfois, il faut renoncer à des images qui étaient importantes pour nous.

Pourquoi ?
Parce qu’elles sont en trop. Je raconte des histoires à travers ce que je ne montre pas. Souvent, tout se construit autour d’une image que je dois enlever à la fin pour que ça fonctionne.

Elle revient plus tard ?
Elle peut. Le moment de l’exposition n’est pas un point final.

Ça enferme tes images de mettre des mots dessus ?
Pas du tout. Ça m’aide à les faire vivre.

 Entretien entre l’artiste et Céline Huyghebaert

 

Les photographies ont été réalisées à L’Imprimerie, centre d’artistes. L’artiste tient à remercier pour son soutien financier le Conseil des Arts du Canada. Elle remercie également Caroline Boileau, Yann Pocreau, Claire Moeder, Céline Huyghebaert et toute la fabuleuse équipe de L’Imprimerie pour leur accompagnement très précieux dans toutes les étapes de réalisation du projet.

Le Prix de la relève en photographie de Montréal, organisé par L’imprimerie, centre d’artistes en collaboration avec Occurrence Espace d’art et d’essai contemporains, vise à reconnaître et à encourager le travail exceptionnel d’un artiste en début de carrière. L’imprimerie et Occurrence remercient chaleureusement le Conseil des arts de Montréal et le magazine Ciel variable pour leur soutien.

What is this project about?
It’s about scrap film. Scrap film and works in progress.

You have a lot of those?
I have boxes and boxes full of them, just waiting for me.

What words do you use when describing your work?
There’s evanescence, disappearance, reappearance, light.
Trace.
Accident.
And then there are words I choose not to use.

And are there things you choose not to show?
Yes. Sometimes you have to give up on certain images that are very important to you.

Why?
Because they don’t fit into the work anymore. I tell stories through what I keep hidden. Often a whole piece will revolve around a single image that I have to take out for the rest to work.

Can these images make it back into the work later?
They can. The exhibition is not the be-all end-all.

Do you feel it’s somehow reductive to put words on your images?
Not at all. It helps me bring them to life.

Interview between the artist and Céline Huyghebaert

 

Photographs were produced at L’Imprimerie, centre d’artistes. The artist would like to thank the Canada Council for the Arts for their financial support, as well as Caroline Boileau, Yann Pocreau, Claire Moeder, Céline Huyghebaert and the wonderful team at L’Imprimerie for their invaluable support throughout every step of the project.

The Montreal Emerging Photography Award, organized by L’imprimerie, centre d’artistes in collaboration with Occurrence Espace d’art et d’essai contemporains, aims to recognize and encourage exceptional work by an emerging artist. L’imprimerie and Occurrence would like to give special thanks to the Conseil des arts de Montréal and Ciel variable magazine for their precious support.