BARBARA CLAUS @ plein sud

Barbara Claus, Urne pour un bleu outremer (détail), 2018. Photo: Pierre Blache
Barbara Claus, Urne pour un bleu outremer (détail), 2018. Photo: Pierre Blache

« Temps sombre »
15 septembre — 3 novembre | September 15 — November 3
Causerie 29 septembre 13h | September 29, 1PM
plein-sud.org

Il m’apparaît, dans nos sociétés, que l’humain doit de plus en plus se conformer à un monde technique, marchand et désincarné. Cette idéologie rationaliste, qui semble vouloir circonscrire nos vies presque à notre insu, est nourrie par une visée consumériste qui prétend que tout doit être contrôlé. Cela touche à toutes les sphères de nos vies, à notre tissu social et culturel autant qu’à notre intimité. Ce qui a pour conséquence de limiter l’expérience humaine, voire d’encadrer la créativité afin qu’elle ne dérange personne.

L’exposition Temps sombre interroge la notion de frontières entre l’espace intime, l’espace de création et le monde extérieur. Développant de nouvelles mises en situation, je crée in situ suivant diverses stratégies poétiques et soulève des notions telles que l’incomplétude, l’usure, la disparition et l’obsolescence.

 

« Ma vie d’artiste ne se résume pas à une liste d’expositions, d’études, de résidences, de collections, etc. qui souligne ma position hiérarchique dans le milieu de l’art actuel. Ma vie d’artiste est un cheminement de fond, un choix de vie complexe décidé jeune, pour lequel je me suis investie entièrement. Depuis plus de 30 ans, ce parcours est jonché d’expériences heureuses, de doutes, de moments d’ateliers insoupçonnés, de silences, autant que d’humbles réalisations en réponse à ma quête de sens. »

 Barbara Claus

This exhibition questions the notion of boundaries between the intimate space, the space of creation and the outside world. Developing new scenarios, I create in situ following various poetic strategies. I question notions such as disappearance, incompleteness and obsolescence.