AVILA-YIPTONG + YEE @ articule

Florence Yee, Finding Myself at the MMFA III, 2015
Florence Yee, Finding Myself at the MMFA III, 2015

« Le Salon »
15 septembre — 14 octobre | September 15 — October 14
Vernissage 14 septembre 19h | September 14, 7PM

articule.org

Artistes : Gabriela Avila-Yiptong + Florence Yee

 

Au milieu du 17è siècle, l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture, mis en place par les peintres et sculpteur du roi [de France], établissait une hiérarchie des genres, ceux-ci tous dominés par le médium de la peinture. En 2015, suite à l’investiture de Justin Trudeau comme Premier Ministre du Canada, sa nouvelle Ministre du Patrimoine Canadien Mélanie Joly a, quant à elle, fait du numérique son cheval de bataille : diffusion de contenu canadien sur les plateformes numériques, développement du secteur des arts numériques. Évolution et progrès obligent, comment peut-on inclure la peinture, un des plus anciens médiums, dans le discours de l’art contemporain à l’ère du numérique ? Les artistes Gabriela Avila-Yiptong et Florence Yee se penchent sur la question.

Artists: Gabriela Avila-Yiptong + Florence Yee

 

In the mid-17th century the Académie Royale de Peinture et de Sculpture, founded by the [French] King’s painters and sculptors, established a genre hierarchy dominated by painting. In 2015, after the investiture of Prime Minister Justin Trudeau, his Minister of Canadian Heritage Mélanie Joly made “the digital” her hobbyhorse: the dissemination of Canadian content on digital platforms, and the development of the digital arts industry. Compelled by evolution and progress, how can painting – one the of oldest mediums – be inserted into a contemporary art discourse in the digital era? Artists Gabriela Avila-Yiptong and Florence Yee delve into this question further.