BERT DANCKAERT @ laroche joncas

Bert Danckaert, True Nature #52 (Havana) (détail), 2017, Archival pigment print on fine art paper, 110 x 147 cm, edition 1/3
Bert Danckaert, True Nature #52 (Havana) (détail), 2017

« True Nature »
8 septembre — 6 octobre | September 8 — October 6
Vernissage 8 septembre 15h | September 8, 3PM

larochejoncas.com

L’artiste vit et travaille à Anvers et voyage à travers le monde afin de trouver les images qu’il recherche, que se soit en Chine, en Thaïlande, au Mexique, à Cuba ou au Québec, Danckaert explore l’environnement d’où il choisira ensuite soigneusement son angle avant de capter la scène. Avec cette démarche mesurée et contrôlée, il souhaite faire parler les divers éléments eux-mêmes.

L’œuvre de Danckaert qui est à la fois documentaire, formaliste et minimaliste, donne toute l’importance à la couleur, aux formes ainsi qu’à la cohérence de l’ensemble. Même si ces compositions soignées peuvent évoquer des toiles abstraites ce sont toujours composées d’éléments issus de la réalité.

En excluant toute figure humaine comme le faisait Lynne Cohen, en qui l’artiste reconnait une importante source d’inspiration, Bert Danckaert uniformalise l’espace urbain pour également aborder la réalité de la globalisation de la planète. Jamais recadrées ni retouchées et n’incluant aucun éclairage artificiel, ces compositions semblent présenter le temps suspendu et arrêté. Sa perception de l’espace urbain amène le spectateur à prendre conscience de l’esthétique des choses qui l’entourent et l’invite à reconsidérer son environnement.

The artist travels extensively throughout the world in search of his subject. Whether his travels take him to China,Thailand, Mexico, Cuba or here in Québec the artist carefully selects his composition before deciding on taking his photograph. With this measured approach Danckaert allows the elements chosen in the frame to speak for themselves.

Bert Danckaert’s meticulous compositions that are part documentary, formalist and minimalist, lets color, form and the coherence of the composition become the main feature of the impeccably crafted result. Even though his careful compositions might evoke abstract painting compositions, the subject matter is always the reality of the built environment.

Excluding any human figure, a position that Lynne Cohen also favoured, an artist in which Danckaert recognizes as an important influence, he uniformises the urban space. Never reframed or retouched nor including artificial lighting, his compositions seem to present a time suspended, stopped. His interpretation of the urban space leads the spectator to reconsider the aesthetics of their surroundings and invites them to reconsider their environment.