FIONA ANNIS @ d’este

Fiona Annis, 13.1 billion years ago, 2018, collodion humide, 10 x 13 cm
Fiona Annis, 13.1 billion years ago, 2018

« The light that was never was »
6 — 30 septembre | September 6 — 30
Vernissage 6 septembre 17h | September 6, 5PM

galeriedeste.com

L’approche de Fiona Annis se concentre sur la matérialité du média, combinée à un intérêt profond pour la provocation des résultats imprévus. Cet élan l’amène à créer des œuvres de façons nouvelles et inattendues, dont une série d’images tirée sans appareil photo avec des attributs visibles qui sont propres au traitement manuel. Des gestes — souvent aussi subtils qu’une simple hésitation — s’enregistrent comme une impression matérielle de lumière et de temps sur la surface sensible des plaques photographiques.

Née à Glasgow, Écosse, Fiona Annis vie et travaille à Montréal, Canada. Son œuvre figure dans des collections permanentes du Musée de la civilisation à Québec, du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Collection d’art publique de la ville d’Ottawa, et de la Penumbra Foundation à New York. Elle s’engage dans une relation continue avec La Société des archives affectives, qui s’implique en de divers projets, notamment une commission d’art public à grande échelle dans le Parc du Mont-Royal à Montréal.

Fiona Annis’s approach focuses on the materiality of the media, combined with a deep interest in provoking unanticipated outcomes. This leads her to create work in new and unexpected ways, including a series of camera-less images that render visible attributes that are particular to hand-processing. Gestures — often as subtle as a simple hesitation – are recorded as a material imprint of light and time onto the sensitive surface of photographic plates.

Born in Glasgow, Scotland Fiona Annis lives and works in Montréal, Canada. Her work is featured in the permanent collections of the Museum of Civilization in Quebec City, the Musée national des beaux-arts du Québec, the public art collection of the city of Ottawa, and the Penumbra Foundation in New York City. She continues an ongoing collaboration with The Society of Affective Archives, with projects that include a large-scale public art commission on Mount Royal in the City of Montreal.