LUDMILA ARMATA @ d’este

DESTE
14 + 2, 2018

« Field Walk Works »
30 mai — 24 juin | 30 May — June 24
Vernissage 30 mai 17h | May 30, 5PM
galeriedeste.com

Artiste de renommée internationale, son œuvre se distingue notamment par l’emploi de la gravure sur acier, une technique de gravure rarement employée qui permet des détails plus fins, des lignes plus distinctes et des plaques plus durables. 

Field Walk Works comprend des évènements physiques et invisibles qui existent dans le microcosme observé par Armata lors d’une existence vécue à proximité de la nature, de ses déplacements dans le monde naturel et de son engagement avec ce monde.

Le paysage existe souvent comme un endroit lointain que l’imagination peine à captiver en entier. On est apte à résumer ce paysage, se privant de reconnaître le nombre infini d’évènements qui s’y produise. Ainsi, l’art peut servir comme véhicule pour l’expression de ce monde d’évènements; ce n’est pas un monde où des idées de la beauté romantique ou classique se réunissent pour réconforter le spectateur, sinon un monde de changement, d’intensité et de cadence en flux graduel et continu.

De nouvelles œuvres créées pour Field Walk Works évoquent des événements biologiques et scientifiques qui se produisent dans le théâtre de la natureArmata dévoile de brefs phénomènes rencontrés lors de ses randonnées dans les champs en toute saison. Ces fragments se transfèrent directement sur le plan des plaques gravées, comportant une surface plate, mais de texture énergique et vive. Des ombres, des formes, des textures et des détails y émergent et disparaissent, comme ce qui souvent se produit sans témoin dans le monde naturel. Les images deviennent ensuite des eaux-fortes et des aquatintes, élargeant une œuvre qui souligne la maîtrise de la gravure accrue par Armata au long d’une carrière.

Field Walk Works témoigne un monde éternel, aussi universel en microcosme comme en échelle cosmique. Bref et visuel, voire minimal, les gestes et les textures illuminés (et assombris) par Armata surprennent toujours.

La conscience est en l’absence.

 Ludmila Armata 

Armata notably works with steel engraving, a rarely used printmaking technique that allows for finer detail with sharper and more distinct lines. and longer-wearing, more durable plates.

Field Walk Works involves physical and invisible events within the microcosm that Armata experiences living close to, moving through, and engaging with nature. Landscape often exists as a distant place that our imagination struggles to capture fully. We are apt to summarize the landscape, coming short of recognizing the infinite range of events occurring within. Art can be a vehicle for expressing this world of events; not a world where romantic or classic ideas of beauty come together to comfort the viewer, but a world of change and of gradual, ever-shifting intensity and cadence.

New works created for Field Walk Works evoke events of biology and science within the theatre of nature. Armata reveals brief instances of phenomena that she encounters while walking through fields in all seasons. These fragments are transferred directly onto the flat, yet texturally exciting plane of etched plates. There, shadows, shapes, textures, and details emerge and disappear, as often occurs unwitnessed in nature. From here, the images go on to become etchings and aquatints, expanding upon a body of work that underscores Armata’s lifetime mastery of printmaking.

Field Walk Works witnesses a silent, eternal world within a world, universal in microcosm as in cosmic scale. Brief, visual, and even minimal, the gestures and textures that Armata brings to light (and dark) always surprise.

Consciousness is in the absence.

 Ludmila Armata