DAN BRAULT @ laroche/joncas

LARCOHE_JONCAS
La fosse (auto-portrait), 2013 

« Contes pour nuits d’été / Tales For Summer Nights »
19 mai — 30 juin | May 19 — June 30
Vernissage 19 mai 15h | May 19, 3PM
larochejoncas.com

Avec cette nouvelle série de tableaux l’artiste explore le médium de la peinture et ses possibilités. La peinture de Dan Brault s’appréhende comme une façon de contrer le cynisme qui anime souvent la société contemporaine.

Toutefois, loin de proposer une vision naïve d’un monde d’enchantements, Brault fait le choix — presque politique de la joie. Presque politique, car l’optimisme ne semble pas toujours être à la mode par les temps qui courent. Pour l’artiste, il s’agit avant tout de communiquer son plaisir de créer et, ultimement, de proposer autre chose que des images de catastrophes; c’est demeurer lucide par rapport au monde qui l’entoure tout en cherchant à en extraire le positif plutôt que le négatif.

L’artiste a toujours été davantage intéressé par l’expression que par l’impression, créant des univers colorés où s’amalgame une foule d’éléments graphiques, tantôt abstraits, tantôt issus de la culture populaire. Il en résulte une vision onirique et expressive qui traduit la candeur de l’enfant; c’est-à-dire une liberté totale dans la création, affranchie de l’obsession de la perfection. Ses tableaux se présentent comme des morceaux de musique. Ils offrent une expérience à la fois visuelle et rythmique où les formes, les motifs et les couleurs se composent sur la toile comme les notes sur une partition. Il s’en dégage alors une mélodie aux accords parfois harmonieux, parfois dissonants, qui s’attarde davantage à exprimer une sensation qu’à traduire un discours. C’est donc un rapport très direct et intuitif à la peinture que Brault propose au spectateur; une expérience avant tout orientée vers le plaisir et le goût de la liberté. 

 Anne-Sophie Blanchet

In this new series of large scale works the artist continues to explore the possibilities of painting using his eclectic vocabulary that he has elaborated over the years. 

The works of Dan Brault present themselves as an antidote to the rampant cynicism in contemporary society. Far from offering a naïve vision of an enchanted world, Brault’s strategy is to use humour. For the artist, what really matters is to communicate his pleasure in the creative process of painting rather than propose images of catastrophy, while attempting to stay a lucid witness to the world he is part of, and choosing to extract the positive rather than the negative.

The artist has always been more interested by expression rather than impression, creating colorful universes whith an eclectic mix of graphic elements, sometimes more abstract, sometimes drawn from popular culture. The dream like world evocative of the naive candour of childhood is translated with total freedom and free from the obsession of perfection.

Brault’s paintings present themselves like music partitions. They offer an experience that is at the same time visual and rhythmic where shapes and motifs and colours are elaborated on the surface just like musical notes. A melody seems to emanate from his canvases composed with chords that are at times harmonious and at other times dissonant but focuses more on creating a sensation rather than totranslate a discourse.It is a relationship with painting that is very direct and intuitive that Brault proposes to the spectator, an experience oriented towards pleasure and the need for freedom. 

 Anne-Sophie Blanchet