MARC KNOWLES @ ave

Grotto, 2017, peinture latex et bombe aérosole sur bois
Grotto, 2017, latex et aérosol sur bois

« Hard Edge World »
10 — 30 mai | May 10 — 30
Vernissage 9 mai 18h | May 9, 6PM
galerieave.ca

Depuis près d’une décennie, Marc Knowles a exploré un univers abstrait, s’interrogeant sur les possibilités de la peinture versée. Pour Hard Edge World, l’artiste présente un ensemble d’œuvres étant le fruit d’une recherche sur les diverses formes de traitements de surface. Certaines sont peintes à l’aérosol, d’autres entaillées et même parfois d’épais morceaux de peinture sèche sont collés ou cloués à la toile. Puisant de ses rêveries, Knowles peint un monde combinant l’abstraction géométrique et les paysages fantastiques, créant des espaces à la fois rétro-futuristes, psychédéliques et personnels. L’imagerie des tableaux plane entre l’espace mental et physique.

Bien que Hard Edge réfère au célèbre mouvement de peinture abstraite Américain des années 1950 et 1960, l’emphase est bien sur la signification littérale des mots. L’accent est mis sur la dureté et les bords, sur la masse et la solidité, sur les angles et les coins, les éclats et l’acuité. Dans ses travaux récents, des formes semblables à des fragments de structures naturelles et artificielles — stalagmites, géodes, pyramides et édifices — sont dépeintes d’une manière rappelant les graphiques informatiques rudimentaires, occupant des environnements presque fluides, qui sont au premier plan de la préoccupation de l’artiste sur la relation entre la rigidité et la fluidité.

Marc Knowles est fasciné par l’idée d’extérioriser une réalité interne. Dès son enfance dans les années 1980, il était envoûté par les peintures rétro-futuristes qu’il avait vues dans des livres. Il se souvient combien son imaginaire d’enfant avait été frappé par ces lieux issus d’un autre monde. Pour Knowles, la culture populaire de cette époque se nourrissait des genres cyberpunk et de la science-fiction. L’esthétique de couleurs, formes et compositions est présente dans sa peinture aujourd’hui.

For almost a decade Marc Knowles has explored an abstract universe that investigates the physical possibilities of poured paint. In Hard Edge World the artist presents a body of work hovering between mental and physical space. Knowles’ painted world combines geometric abstraction and fantastical landscape with his own imaginings, creating images that are at once retro-futuristic, psychedelic, and personal.

While “Hard Edge” refers to the iconic American painting movement of the 1950’s/1960’s, the emphasis here is on the literal meaning of the words. The emphasis is on hardness and edges, on weight and solidity, on angles and corners, on sharpness and shards. In these recent works, forms resembling fragments of natural and man-made structures – stalagmites, geodes, pyramids, buildings – occupy fluid-seeming environments, foregrounding the artist’s interest in relationships between rigidity and flux. These forms are depicted in a manner reminiscent of early computer graphics, while surface treatments emphasize the physicality of the work with paint poured, sprayed, gouged, and on occasion glued or nailed to the canvas in thick skins or globs.

Knowles is fascinated by the idea of exteriorizing an internal reality. As a child in the 1980s, he was enthralled by retro-futurist paintings he discovered in books borrowed from his local library. The artist recalls the awe that these depictions of otherworldly environments inspired in his young mind. For Knowles, the popular culture of that era thrived on the sci-fi and cyberpunk genres. The influence of these aesthetics is visible in the colours, shapes, and compositions of his paintings today.