JÉRÉMIE ST-PIERRE @ l. rodriguez

ST-PIERRE_JÉRÉMIE.jpg

« Chronique d’une virtualité annoncée »
17 mars — 21 avril | March 17 — April 21
galerielilianrodriguez.com

Depuis plus d’un an, Jérémie St-Pierre propose une recherche axée sur les problématiques reliées à la catastrophe et l’effacement. C’est dans cette optique que l’artiste propose une nouvelle série d’expositions s’échelonnant sur trois volets au cours desquels seront abordées les problématiques de la disparition.

Première de cette trilogie, l’exposition Chronique d’une virtualité annoncée de Jérémie St-Pierre présente une série d’œuvres qui aborde le thème de la réalité virtuelle dans un monde où l’humain se trouve confronté à sa possible disparition. Ces œuvres composées d’un assemblage d’images tirées d’archives comme de l’actualité évoquent le parcours historique du concept et des technologies de réalité virtuelle. Les mises en scène de l’artiste proposent un monde onirique, mais non moins pertinent, d’où émergent les sujets des dangers de catastrophes scientifiques, des changements climatiques et du facteur humain en regard de l’extinction des espèces. Ainsi, des images d’avions furtifs, de chercheurs scientifiques et d’animaux dorénavant disparus ou en voie de l’être peuvent se côtoyer dans un environnement inhospitalier. Mélangeant les époques et voisinant avec l’imagerie de la science-fiction, la peinture de Jérémie St-Pierre offre une synthèse visuelle d’un monde de plus en plus déconnecté du réel. Les espaces extérieurs et intérieurs s’entremêlent comme le passé et le futur anticipé. Des espaces qui suggèrent une perte d’emprise sur le réel et qui laissent l’observateur devant le spectacle à la fois tangible et inquiétant de l’actualité.

— Réal Lussier, commissaire