ANGÈLE VERRET @ bellemare lambert

VERRET_ANGELE

« Passage »
7 avril — 12 mai | April 7 — May 12
bellemarelambert.com

Les œuvres d’un(e) même artiste ne sont pas toutes d’égale importance, certaines sont plus déterminantes. Ainsi, par exemple, de la dite « première œuvre ». Il est rare que « Premier » ne marque que le début d’une chronologie. Il signale, plutôt, la cristallisation d’un affect; le moment d’un basculement où l’on passe, d’un même, à autre chose d’à la fois différent et semblable en lui. Nous sommes paisiblement au milieu d’une ligne et un éclair nous fend, et la ligne bifurque, et nous avec elle.

Sur cette ligne, la « première œuvre » n’est jamais seule, un entourage l’accompagne, sa désignation l’exige. C’est la présence de cet entourage qui la rend possible. Quoi que ces œuvres d’accompagnement soient d’amont et d’aval, l’éclair a fait éclater la fixité de leur positionnement et leur a fait prendre l’apparence et le mouvement d’électrons s’agitant autour de ce cœur qu’est N/B.

Ce que vous voyez ici n’est pas une rétrospective. C’est le rébus d’un passage. Remarquez la disposition des œuvres; deux à votre gauche, autant à votre droite, et dont l’ensemble tourne autour de cette charnière qu’est N/B. Pourquoi?

Parce que ceci :

 « Aussitôt complété, ç’a été un choc. Comment continuer?
Comment peindre à partir de rien? 
»

Notez Bien : avant l’on pouvait continuer. Après, l’on doit partir de rien.

Avec N/B, Verret n’est pas face à une impossibilité, une aporie, mais confrontée à une interrogation. De quelle nature est son inquiétude? Est-ce de ne plus pouvoir continuer à peindre? Ne serait-ce pas, plutôt, de simplement pouvoir y arriver, d’arriver à « juste peindre »? Le soi-disant vide de ce rien pointerait donc l’idée d’un reste en surplus. Que ce reste, possiblement aveuglé, ténu et maigre mais gros d’un enfantement, y soit malgré tout, n’est-il pas paradoxal? Car « juste peindre » donne, en effet à penser un « que cela ». Comment la peinture y trouverait-elle son compte? Et pourtant, d’un « si peu », d’un moins ou d’un presque rien, Verret vit (regard et vie) que ce choc qui la regardait tenait d’être enfin arrivée chez elle. Comment voir cela? Essayons l’imaginer.     

— Michel Bricault

The works of an artist are not all of equal importance, some are more critical. The so-called « First Work » being a good example of this. Rarely does « First » solely mark the start of a chronology. It is more likely the crystallisation of an affect; the moment of a toppling, where one passes, from a same, to something at once different and similar in it. We are peacefully in the middle of a line and a bolt of lightning cleaves us, and the line branches off and us with it.

On this line, the « First Work » is never alone, it comes with an entourage, its designation requires it. It is the presence of this entourage that makes the designation possible. Although these accompanying works are of before or after, the bolt of lightning has shattered their fixed positioning and given them the appearance and movements of electrons swirling around this core which is N/B.

What you see here is not a retrospective. It is the rebus of a passage. Notice the hanging of the works; two on your left, as many on your right, and whose whole revolves around this hinge which is N/B. Why so?

Because of this:                                             

« As soon as completed, I was shocked. How to continue? How to paint from nothing? »

Nota Bene: before, one could continue. After, one must start from nothing.

With N/B, Verret is not faced with an impossibility, an aporia, she’s confronted to a question. What is the nature of her worriedness? Is it of not being able to continue to paint? Or could it rather be of simply being able to « just paint »? The so-called void of this nothingness therefore points to something of a remnant in surplus. Isn’t it paradoxical that this, possibly blinded, tenuous and meagre although thick of a delivering remnant remains in spite of everything? For, « just paint », leads one to think of an « only that ». How could painting find comfort in this? And yet, from a « so little », or less than nothing, Verret saw that the shock that was staring at her held to the fact that she was at last home. How can one see this? Try imagine.                                                                                                          

— Michel Bricault