MARTINE H. CRISPO @ oboro

CRISPO_MARTINE
Spectres, ondes et modulations, 2018. Photo : Romi G. Bennelli

« Spectres, ondes et modulations »
3 fév — 10 mar | Feb 3 — Mar 10 

oboro.net

Spectres, ondes et modulations témoigne d’une collaboration entre l’artiste Martine H. Crispo et la commissaire Nicole Gingras. Née d’un échange entre les deux femmes depuis les premières explorations de l’artiste avec le son optique, l’exposition accueille Fantaisie optophonique, une installation inédite de Martine H. Crispo, et, dans une salle adjacente, une sélection de films et de vidéos, reposant sur divers phénomènes optiques et sonores, élaborés par des artistes et des cinéastes. Le dialogue entre ces œuvres, instauré par la commissaire, permet de réfléchir à la pratique de Martine H. Crispo selon une perspective historique et thématique.

Chercheuse, Martine H. Crispo s’interroge depuis des années sur le potentiel de la lumière à générer des sons. Elle fait partie de ces artistes qui composent avec l’espace, le temps, les propriétés physiques de la lumière et le son comme matériau. Bénéficiant d’une résidence d’installation chez OBORO, l’artiste envahit l’espace de la grande galerie en y déployant d’étonnants dispositifs cinétiques et sonores. Comme pour chacune de ses installations, l’expérience singulière à laquelle Martine H. Crispo nous convie se renouvelle à chaque rencontre avec l’œuvre. L’installation offre au visiteur un espace dynamique dans lequel il peut et doit se déplacer. Au cœur de Fantaisie optophonique, l’espace entier devient un instrument, joué par la lumière.

Spectres, Waves and Modulations is a collaboration between artist Martine H. Crispo and curator Nicole Gingras. The exhibition Fantaisie optophonique emerges from an exchange between the two women dating back to the artist’s first exploration with visualized sound. It features an original installation by Martine H. Crispo with a selection of films and videos in the adjacent gallery drawing on a range of optic and acoustic  phenomena by artists and filmmakers. The dialogue between these works, instigated by the curator, opens a space of reflection that Martine H. Crispo’s practice occupies, from a historical and thematic perspective.

Year after year, Martine H. Crispo’s work as a researcher has consistently brought her back to the question of light’s generative potential expressed through sound. She is among the artists who compose with space, time, the physical properties of light and sound as material. Over the course of an installation residency in OBORO’s gallery, Crispo assembles her remarkable aural and kinetic devices laying the ground work for the exhibition. As with each of her installation pieces, Martine H. Crispo draws us in with the promise of an experience that is created anew at every exposure to the work, where viewers must move through the installation to experience its potency. At the heart of Fantasie optophonique, light plays space as its instrument.